"La paix n'est pas l'absence de guerre,
c'est une vertu, un état d'esprit,
une volonté de bienveillance,
de confiance,
de justice".

Spinoza

GIPRI
Bâtiment OMM 2ème étage
avenue de la paix 7 bis
CH-1202 Genève.

Avec le soutien de:
Ville de Genève

Mise au point – Corée du Nord

Extrait de l’édition dédiée à la Corée du Nord de “Mise au point”, transmise dimanche le 10 septembre 2017 sur RTS Un. La parole à Gabriel Galice, Juliette Morillot et Massimiliano Ay.

Le feu nucléaire nord-coréen inquiète. A tort ou à raison

 

Cinq experts à Genève, Paris et Washington évaluent la menace militaire du régime et sondent ses intentions suite au test d’une bombe H dimanche.

La Tribune de Genève, 05.09.2017, par Olivier Bot et Jean-Cosme Delaloye

 

Article: “Le feu nucléaire nord-coréen inquiète. A tort ou à raison”

 

“Une solution militaire en Corée du Nord serait suicidaire”

Entretien avec Gabriel Galice dans “La Matinale” de RTS Info, 04.09.2017
Après l’essai nucléaire annoncé dimanche par la Corée du Nord, Gabriel Galice, président de l’Institut international de recherches pour la Paix à Genève, estime qu’une solution militaire serait “suicidaire”.

Alors que la Maison Blanche a publié dans la nuit de dimanche à lundi un communiqué qui n’exclut pas le recours à l’arme nucléaire contre la Corée du Nord, Gabriel Galice indique lundi dans la Matinale de la RTS que le principe de la dissuasion nucléaire, tel qu’il existait au moment de la Guerre Froide, ne fonctionne plus de la même façon actuellement.

En effet, une sorte de “démocratisation de l’arme nucléaire” a eu lieu, causant une prolifération de ce type d’armes et un changement de paradigme. De plus, le chercheur rappelle que les conditions de l’accord-cadre qui existait entre la Corée du Nord et les Etats-Unis depuis 1994 ont été en premier transgressés par ces derniers, causant une dégradation continue de la situation nord-coréenne.

Un programme nucléaire comme “assurance-vie”

“Ensuite, la Corée du Nord a considéré que la seule assurance-vie qu’elle avait, c’était le développement de son arme nucléaire, parce qu’elle a vu qu’elle était avec l’Iran et l’Irak sur l’Axe du Mal.” Et Gabriel Galice poursuit en indiquant que la Corée du Nord ne se livre pas à de la provocation, mais à un comportement “rationnel”.

 

Vidéo: Rts.ch – “Une solution militaire en Corée du Nord serait suicidaire”