"La paix n'est pas l'absence de guerre,
c'est une vertu, un état d'esprit,
une volonté de bienveillance,
de confiance,
de justice".

Spinoza

GIPRI
Bâtiment OMM 2ème étage
avenue de la paix 7 bis
CH-1202 Genève.

Avec le soutien de:
Ville de Genève

“QUELLE PAIX, POUR QUEL ORDRE DU MONDE ?”

CONFÉRENCE

“QUELLE PAIX, POUR QUEL ORDRE DU MONDE ?”

À GENÈVE LES 8 ET 9 NOVEMBRE 2016

Le souci de comprendre les enjeux de l’ordre / désordre du monde pour accroître les chances de la paix a conduit notre Institut de recherches à lancer un programme d’étude sur le thème : « Quelle paix, pour quel ordre du monde ? »
Ce projet a pour but de mettre à la disposition de la communauté académique, des décideurs ainsi que de tous les citoyens, toute une série d’informations pertinentes, d’opinions, de concepts et de pensées sur l’ordre mondial d’aujourd’hui et celui des prochaines décennies.
L’esprit qui anime l’ensemble du projet est de prendre du recul pour saisir les enjeux, présents et à venir, en termes d’ordre international et de paix mondiale. Les divergences nationales ou continentales tiennent aux États et aux représentants des peuples et à leurs différences de conceptions, de représentations et d’intérêts, matériels et immatériels. Les divergences sont conceptuelles, sémantiques, symboliques, politiques, économiques, militaires. Elles peuvent conduire à des conflits de basse ou de haute intensité, locaux, régionaux ou mondiaux. Il s’agit d’abord de mesurer ces différences et divergences, en évitant plusieurs postures récurrentes, dont l’occidentalocentrisme n’est pas la moindre. En définitive, notre intention est de dégager des lignes de force et des scénarios prospectifs, sortant si possible des sentiers battus; de susciter un remue-méninge tant sur notre site internet que lors d’une conférence qui se tiendra le 8 et 9 novembre 2016. L’objectif complémentaire est de constituer un réseau international (informel ou non, ce sera selon) de chercheurs et d’organismes, tels que les think-tanks, assumant leurs singularités et leur liberté.
Pour prendre la mesure de ces différences et divergences nous avons interrogé une dizaine de chercheurs de tous les continents afin de confronter leurs vues. L’interrogation a été effectué sur la base d’un questionnaire élaboré et de références bibliographiques complétées et nourries par les chercheurs. L’échange d’informations corroborées, de références et d’arguments est au cœur de notre projet. Nous souhaitons éviter les clichés, les stéréotypes en stimulant une pensée courageuse, dans la lignée de la formule de Kant : «Sapere aude». Le point d’orgue du projet aura lieu le 8 et 9 novembre 2016 lors d’une conférence à Genève. Des publications dans les deux langues officielles du projet, le français et l’anglais suivront cet événement.
Les questions de recherche du projet dans sa globalité sont vastes: Qu’est-ce que la paix? Qu’est-ce que l’ordre du monde ? Les notions de nations et d’empires ont-elles une pertinence ? Que pèsent les Etats ? Comment territoires et réseaux s’articulent-ils dans la formation du monde ? Quelles sont les modalités, finalités et limites de la mondialisation ? Comment identifier les facteurs belligènes ? Comment renforcer la paix ?
1. Documentation 2. Participants 3.Questionnaires 4. Multimédia